Romantique

La musique romantique est une période de l'histoire de la musique qui s'échelonne entre le début du XIXème  jusqu'au tout début du XXème . A l'impidité de l'art classique se substitue le lyrisme, fruit d'un indivudualisme qui conduit l'artiste à exprimer dans l'oeuvre ses états d'âme: la sensibilité et l'imagination l'emportent désormais sur la raison.

Le compositeur romantique doit à la fois forcer l'admiration et cultiver l'image de l'artiste maudit. Le piano qui se prête à l'intimisme devient l'instrument confident de ces artistes à la sensibilité exacerbée.

Les sonorités inventées par les romantiques sont particulièrement colorées et évocatrices. 

 

 

Rossini

Gioachino Rossini est un compositeur italien de la période romantique.
Il est né à Pesaro (en Italie) le 29 février 1792 et mort à Paris le 13 novembre 1868.

C'est compositeur emblématique de la scène parisienne et napolitaine, a contribué à l’évolution de l’opéra, en particulier de l’opéra bouffe. Il enflamme les théâtres par l’énergie de ses airs, la brillance qu’il donne au bel canto en renonçant progressivement à la forme strophique de l’air pour lui donner plus de naturel, et par le soin porté au traitement des effets d’orchestre : le crescendo rossinien provoque dès son époque l’enthousiasme.

 

 

 

  • Ecoute de Rossini: "L'échelle de soie" 
    • Ouverture

Cette œuvre, qui est un opéra, lui a permit d'être connu en Italie.

 

  • Ecoute de Rossini: "L'italienne à Alger" 
    • Ouverture

Cette œuvre est un opéra.

 

  • Ecoute de Rossini:"Le barbier de Séville"  
    • Ouverture

Cette œuvre est un opéra qui fut composé en 1816. C'est un l'origine une pièce de théâtre de Beaumarchais. La 1ère représentation de cette opéra fut un "désastre", il n'a pas eu de succès. 

 

  • Ecoute de Rossini: "Stabat Mater"

Cette œuvre fut composée en 1831 et inaugurée en 1842.

Berlioz

Compositeur et chef d'orchestre français, né à La Côte-Saint-André le 11 décembre 1803 et décédé à Paris le 8 mars 1869, Hector Berlioz a eu une influence considérable sur la musique orchestrale du 19ème mais aussi du 20ème siècle. Sa musique n’est pas composée au piano mais pensée directement pour l’orchestre. En découle une orchestration novatrice, très en avance sur son temps.

Hector Berlioz meurt le 8 mars 1869, au 4 rue de Calais à Paris. Il est enterré à Montmartre aux côtés d’Harriet Smithson et de Marie Recio. Ses mémoires sont publiées l’année suivante.

Berlioz respecte les fondements historiques de l'harmonie datant du XVIème siècle (règles régissant les mouvements contraires et conjoints), mais qu'il s'affranchit parfois des règles supplémentaires apparues plus tardivement et esthétiquement discutables (règles de modulation cadentielle entre autres).

 

  • Ecoute de Berlioz, " Damnation de Faust ".

 

  • " Marche Hongroise ".

 

  • Ecoute de Berlioz, " Harold en Italie ".

 

  • " Marche des pèlerins ".

 

  • Ecoute de Berlioz, " Symphonie fantastique ".

 

  • " Rêveries, passions "

 

Ce mouvement présente beaucoup de tableaux différents.

 

  • " Un bal ".

 

Très coloré.

Ophicléide
  • " La scène aux champs ".

 

  • " Marche au supplice ".

 

Ici, Berlioz utilise l’ophicléide, l’ancêtre du tuba.

 

  • " Songe d’une nuit de Sabbat ".

 

Berlioz a beaucoup influencé les Russes, et a d’ailleurs fait une tournée en Russie.

 

Cette symphonie, composée presque comme un opéra, avait comme sous-titre « épisode de la vie d’un artiste » : c’est une musique autobiographique, en quelque sorte. L’œuvre est accompagnée d’un livret, et l’orchestre joue derrière un rideau, pendant que le spectateur lit ce livret (qui raconte l’histoire qui accompagne la musique).

 

Le même thème revient dans chaque mouvement : c’est l’idée fixe.

 

  • Ecoute de Berlioz, " Les nuits d’été ".

 

 

  • " Le spectre de la rose ".

 

  • " Sur les lagunes ".

 

  • " Absence ".

 

  • " Au cimetière ".

 

  • " L’île inconnue ".

Arrêt sur image...

Les salons sont maintenant devenus les lieux privilégiés du lied et de la mélodie.

La musique religieuse, éclipsée par la vogue des scènes lyriques et du piano, ne connait un regain qu'à la fin du siècle.

Bientôt, le récital de soliste remplace les concerts où se jouaient des oeuvres vocales et instrumentales. Le chef d'orchestre dirige le plus souvent de son pupitre de violon, l'archet à la main.

L'orchestre romantique s'étoffe en accueillant le piccolo, le contrebasson, le cor anglais et la clarinette basse. Le nombre d'instruments devient alors supérieur, permettant à la palette orchestrale de s'enrichir de couleurs nouvelles.

 

 

Le piano détrône le clavecin: c'est l'instrument par excellence de XIXème siècle. En effet, grâce à lui, la musique se propage: il permet des réductions de symphonies ou de concertos.

Des instruments nouveaux apparaissent: l'accordéon, l'harmonium, le saxophone. Les percussions entrent dans l'orchestre symphonique.

 


Mendhelson

Felix Mendelssohn est un chef d'orchestre, pianiste et compositeur allemand du début de la période romantique, né à Hambourg le 3 février 1809 et décédé à Leipzig le 4 novembre 1847. Après des succès précoces en Allemagne, il voyage dans l'Europe entière et est particulièrement bien accueilli en Grande-Bretagne, où au cours de ses dix visites sont créées plusieurs de ses œuvres majeures. Il était contemporain de Liszt, Wagner et Berlioz, il composa énormément durant sa courte vie de 38 ans et apporta beaucoup à la musique (symphonies, concerti, oratorios, œuvre pour piano seul, musique de chambre).
On lui doit par ailleurs la redécouverte de la musique baroque et surtout de Bach et Haendel, quasiment oubliés depuis leur mort. Il est notamment l'un des premiers compositeurs de son temps à renouveler l'art du contrepoint, ce qui lui vaudra parfois d'être considéré comme « le classique des romantiques ».

 

  • Ecoute de Mendelssohn, "Symphonie Ecossaise".

 

  • Ecoute de Mendelssohn, "Symphonie Italienne".

 

Chopin

Frédéric François Chopin est un compositeur et pianiste , né le 1er mars 1810 à Żelazowa Wola, en Pologne et mort à Paris le 17 octobre 1849.

Après sa formation, au Conservatoire de Varsovie, affilié à l'université de Varsovie, et un début de carrière en Pologne et à Vienne, il choisit d'émigrer en France où il trouve son inspiration dans l'effervescence du monde pianistique parisien. Il y rencontre George Sand, qui sera sa compagne pendant neuf ans.

Reconnu comme l'un des plus grands compositeurs de musique de la période romantique, Frédéric Chopin est aussi l'un des plus célèbres pianistes du xixe siècle. Sa musique est encore aujourd'hui l'une des plus jouées et demeure un passage indispensable à la compréhension du répertoire pianistique universel. Avec Franz Liszt, il est le père de la technique moderne de son instrument.

 

Schumann

Robert Schumann, né le 8 juin 1810, et mort le 29 juillet 1856, est un compositeur allemand.

Sa musique s'inscrit dans le mouvement romantique qui domine en ce début de XIXème siècle une Europe en pleine mutation. Compositeur littéraire par excellence, Schumann et sa musique illustrent à la perfection la figure du romantique passionné.


  • Ecoute de Schumann, " Scène de la forêt ".

 

Scène de la forêt est un recueil de différents mouvements avec des titres « forestiers ».

 

  • "Fleur solitaire ".

 

L’écriture de Schumann, très épurée, est très naïve. Quand elle bascule dans le tourment, elle est plus épaisse.

 

  • Ecoute de Schumann, " Scènes d’enfant ".

 

  • " Rêveries ".

 

Thèmes assez répétitifs, écriture difficile pour le piano.

 

  • Ecoute de Schumann, " Le printemps ".


  • " Scherzo ".

 

  • Ecoute de Schumann, " Quintette pour piano ".

 

  • Ecoute de Schumann, " Concerto pour piano ".

 

  • Ecoute de Schumann, " 2ème fantaisie pour hautbois ".

 

  • Ecoute de Schumann, " Concerto pour violoncelle ".

 

  • Ecoute de Schumann, " Roi de Thulé ".

Liszt

Né à Doborján le 22 octobre 1811 ; mort à Bayreuth le 31 juillet 1886.

Liszt reçoit ses premières leçons de piano auprès de son père. Le 13 avril 1823 il joue à Vienne et à Pest où il laisse une forte impression. En automne de la même année, la famille Liszt s'installe à Paris.

En 1834 il fait connaissance de George Sand et se lie avec la comtesse de Plavigny, Marie d'Agoult. Ils s'installent à Genève où il enseigne la piano au Conservatoire. Le 18 décembre 1835 leur fille Blandine vient au monde 

 Il est le pianiste le plus admiré et le mieux rétribué du moment.

 

En juillet 1888, il meurt à Bayreuth où il séjourne pour assister aux représentations des opéras de Wagner.

 

Verdi

Compositeur d’opéra italien né en 1813, la même année que Richard Wagner, Verdi traverse tout le 19ème siècle romantique italien en y portant à son apogée le mélodrame italien dans la lignée de Rossini, Donizetti et Puccini. En un siècle Verdi fait évoluer et rénove l’art lyrique italien né trois siècles auparavant.

De son vivant, Verdi a reçu de très nombreux honneurs nationaux et hors de son pays natal.

Verdi consacre l’essentiel de son œuvre à la scène. A son catalogue figurent surtout des opéras.
Verdi doit sa notoriété de compositeur à son grand art de la force dramatique, à sa ligne mélodique facile à mémoriser et à l’invention toujours renouvelée, à un rythme symétrique entrainant, à des chœurs immortalisés. Sa musique rassemble et unit les cœurs à travers les sentiments et les passions humaines, elle sait aussi ouvrir l’espace qui frappe l’imaginaire.
Sa personnalité très humaine, équilibrée, faite de sang, de chair, d’esprit, de beauté, de grandeur participe à sa popularité.

Verdi achève son parcours de vie retiré dans son domaine harmonieux de Sant’Agata à Busseto.
Ayant acquis de nombreuses terres, il donne du travail aux paysans et crée aussi à leur intention des organismes sociaux, hôpital, maternité, maison de repos.
Verdi meurt le 27 janvier 1901 à l’âge de 87 ans, six jours après une attaque d’apoplexie.

 

  • Ecoute de Verdi: "Nabouco"
    • "Va pienserre"

Cette œuvre a été composée en 1842. Elle a été inaugurée le 09/03/1842 à la Scala de Milan.

 

  • Ecoute de Verdi: "Rigoletto"
    • "La donna e mobile"

Cette œuvre a été composée en 1851, elle a eu un grand succès.

 

  • Ecoute de Verdi: "La Traviata"

Cette œuvre a été composée en 1953 et inaugurée à Venise mais a eu un succès tardif car l'audience l'a trouvée trop "moderne".

 

  • Ecoute de Verdi: "Le bal masqué"

Cette œuvre a été composée en 1859, elle est très "populaire" mais "dramatique".

 

  • Ecoute de Verdi: "Aïda"

Cette œuvre a été composée en 1871

Wagner

Révolutionnaire, homme à femmes, opportuniste, confident d’un roi: les multiples facettes de Richard Wagner dressent le portrait d’un aventurier plutôt que celui d’un compositeur. Peut-être le plus grand compositeur du XIXème siècle par l’influence qu’il a exercée sur ses contemporains et ses descendants, et la fascination ou le rejet - souvent les deux - suscités par sa musique. Sa personnalité hors du commun a certainement franchi les limites de la mégalomanie. 

L’œuvre de Richard Wagner est à l’image de l’homme : monumentale, non pas par le nombre mais par ses proportions et son intensité. L’œuvre de Richard Wagner est un tournant, une charnière dans l’histoire de la musique occidentale.

De retour en Italie, Richard Wagner s’éteint le 13 février 1883 au Palazzo Vendramin, des suites d’une crise cardiaque. Son corps est transporté à Bayreuth, où il repose dans le caveau du jardin de la villa Wahnfried.

Brahms

Méticuleux dans son travail, attaché à sa patrie, Johannes Brahms compose une musique romantique par nature, mais reste attaché aux grands maîtres préclassiques et classiques ainsi qu’en témoigne l’architecture solide de ses œuvres. Attaché comme Schubert à la thématique populaire, possédant le sens du lyrisme d’un Schumann ou encore héritier de Beethoven par la nature conflictuelle de sa musique, Johannes Brahms exalte la musique pure. La maîtrise et la constante modération confèrent à son œuvre toute sa beauté. Homme fin et élégant dans sa jeunesse, la renommée, le succès, le goût de la bonne chère et de la bière se traduisent chez l’homme mûr par une corpulence physique bien connue grâce aux photographies parvenues jusqu’à nous.

Peu de temps après la mort de Clara Schumann, sa santé se fragilise et il meurt d’un cancer du foie, comme son père, le 3 avril 1897.

 

  • Ecoute de Brahms, "1ère symphonie".

 

  • Ecoute de Brahms, "Ouverture tragique".

 

  • Ecoute de Brahms, "Concerto pour violon".

 

 

C'est un pièce composée à 'origine par Haydn (certains spécialistes en débatent toutefois). Brahms en a acéleré le tempo, et changé l'orchestration.

 

 

Elles sont au nombre de 21.

Grieg

Edvard Grieg (1843-1907) est le plus grand musicien à qui la Norvège ait donné le jour. 

Dans un premier temps, Grieg appuie son langage musical sur la tradition romantique allemande. Au fil du temps, le sentiment d'une appartenance nationale s'impose à Grieg, qui ressent un désir croissant de créer un style typiquement norvégien. Quand Edvard Grieg s'installe à Christiania, il y subit l'influence de Winter-Hjelm. Celui-ci conçoit avec une grande clarté comment les éléments de musique populaire peuvent constituer la base d'un langage musical national élargi. Plus tard, Grieg découvrira et tombera sous le charme des airs folkloriques dans leur milieu d'origine. 
Au fil des ans, le rythme de son écriture ralentit. Chaque oeuvre nouvelle ne parvient à maturité qu'à l'issue d'une longue et douloureuse genèse. 

 

  • Ecoute de Grieg, "Suite Holberg".

Arrêt sur image...

Les progrès de la presse et de l'édition musicale facilitent la diffusion de la musique; les chroniques musicales se multiplient dans les journaux et les revues.

Les salles de concerts s'ouvrent et s'agrandissent, pour accueillir jusqu'à 3000 auditeurs. Les concerts publics et payants se font plus nombreux: y assister est maintenant une manière d'affirmer sa place dans la société.

 

Les compositeurs manifestent dans leurs oeuvres une plus grande liberté des formes (poème sypmhonique, fantaisie, rhapsodie). Le retour à la tradition symphonique, vers les années 1880, marque le déclin du romantisme musical.

 


Puccini

  Giacomo Puccini est un compositeur italien né à Lucques en Décembre 1858 et décédé à Bruxelles en Novembre 1924

Issu d'une famille de sept enfants, Puccini perd son père à l'âge de 5 ans. Sa mère l'envoie chez Carlo Angeloni, qui sera son professeur à l'Instituto Musicale Pacini. Rapidement, il excelle comme pianiste puis comme organiste, et se met à composer dès l'âge de dix-sept ans.

En 1880, il obtient son diplôme, et poursuit ses études musicales au Conservatoire de Milan, aux côtés de Bazzini et Ponchielli.

Quatre ans plus tard, son premier opéra Le Villi, est créé à Milan (sur un livret de Fontana). Ricordi lui commande alors un second opéra : Edgar, qui sera représenté en avril 1889, à la Scala de Milan.
S'ensuivront Manon Lescaut (1893), et La Bohême (1896), qui connaîtront un vif succès, et créés tous deux à Turin.
Viendront ensuite Tosca (Rome 1900) et Madame Butterfly(Milan 1904), sur des textes d'Illica et Giacosa.

Il devient le maître de la scène lyrique italienne, rivalisant avec Verdi.

Puccini va alors écrire un opéra " américain " : La Fanciulla Del West, monté au Metropolitan Opera de New-York en 1910. Et huit ans plus tard, cette même salle accueillera Le Triptyque (3 opéras en un acte), comportant : Il Tabarro, Suor Angelica et Gianni Schicchi.

Turandot ne fut pas achevé par le compositeur, mais par F.Alfano, et donné à La Scala de Milan deux ans après son décès.

 

  • Ecoute de Puccini: "Manon Lesco"

Cet opéra a fait un triomphe, il a été composé en 1893.

 

  • Ecoute de Puccini: "La Bohême"

Cet opéra raconte l'histoire d'un peintre en 1830 à Paris.

 

  • Ecoute de Puccini: "Tosca"

Cet opéra a été composé en 1900, l'histoire se passe à Paris en 1800.

 

  • Ecoute de Puccini: "Madame Butterfly"

cet opéra a été mal accueilli mais est devenu un succès mondial, l'histoire se passe en Asie, à Nagasaki.

 

  • Ecoute de Puccini: "Turandot"

C'est le dernier opéra de Puccini, il est inauguré à la Sacla de Milan le 25/04/1925, après la mort de Puccini.

Mahler

Gustav Mahler, né à Kaliště (aujourd'hui en République tchèque) dans l'Empire d'Autriche, le 7 juillet 1860 et mort à Vienne d'une endocardite, le 18 mai 1911, est un compositeur, pianiste et chef d'orchestre autrichien. Plus célèbre en son temps comme chef d’orchestre, son nom reste attaché aujourd’hui à son œuvre de compositeur dont la dimension orchestrale et l'originalité musicale jettent un pont entre la fin du XIXème  siècle et la période moderne. Il a écrit dix symphonies (la dernière étant complète au niveau de la réduction d’orchestre mais inachevée au niveau de l'orchestration), et plusieurs cycles de Lieder.

 

 

Ce  poème symphonique était à l’origine en 5 mouvements, mais le 3ème à finalement été enlevé. Le nom « Titan » fait référence à  un livre. Il est romantique, car le 2ème mouvement est rapide, et le 3ème lent.

Chaque mouvement à son thème précis.

 

  • " 1er mvt ".

 

Ce mouvement est très léger, mélodique, en étant naïf  dans l’écriture.

 

  • " 2ème mvt ".

 

C’est une « valse » populaire autrichienne, assez agitée et très expressive.

 

  • " 3ème mvt ".

 

Il est très léger, avec un côté « bohème », puis plus calme, avec une forme circulaire, assez ironique.

 

  • " 4ème mvt ".

 

Ce mouvement est très dramatique, tourmenté, voire agité, avec l’utilisation des cuivres.

Le final, en ré M est majestueux.


Sibelius

Compositeur finlandais de l'époque romantique, né le 8 décembre 1865 à Tavastehus et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää, Jean Sibelius s'inspire de légendes nationales pour écrire sa musique. Le langage de Sibelius est fondé sur la musique traditionnelle finlandaise stylisée. Le génie de Sibelius trouve son expression principalement dans les symphonies et les poèmes symphoniques.

 

  • Ecoute de Sibelius, "La valse triste".

 

 

 

Holst

Gustav Holst Théodore, né le 21 Septembre 1874 et mort le 25 mai 1934, était un compositeur anglais. Il est surtout connu pour sa suite pour orchestre « Les Planètes ».

Ses premiers travaux ont été influencés par Grieg, Wagner, Richard Strauss et Ravel. L'influence combinée de Ravel, le spiritualisme hindou et airs folkloriques anglais a permis Holst pour se libérer de l'influence de Wagner et de Strauss et de forger son propre style.

Il était le frère de l'acteur hollywoodien Ernest Cossart et le père du compositeur et chef d'orchestre Imogen Holst, qui a écrit une biographie de lui en 1938.

 

  •  Ecoute de Holst, " Les planètes ".

   

 

Très « musique de film », irrégulier.

 

 

Elle contraste avec le 1er mouvement, avec l’utilisation de la flûte et de la harpe ; ce qui donne un côté calme, doux, très féeriqu


 

Léger, volatile, rapide, c’est une sorte de scherzo.


 

 

Ce mouvement est très proche de « Mars » de par son irrégularité.

 

 

En 3 parties, c’est un mouvement lent.

 

 

Encore en scherzo ; humoristique, avec le basson.

 

 

Proche de « Vénus ».

 

  • Ecoute de Holst, " Lux eterna ".

 

Irréel, dissonant.